top of page

Pratiquer la Pêche en RÉGION

Pour certaines espèces de poissons, une fenêtre de capture ou double maille de capture a été mise en place afin de protéger les grands spécimens qui sont les meilleurs reproducteurs et de favoriser ainsi la reproduction. C'est le cas pour le brochet dans la majorité des départements des Hauts-de-France (se référer à l'arrêté de pêche du département). Cependant tous les départements n'ont pas la même fenêtre : 

- Dans l'Aisne (02) : mini 50 cm – maxi 70 cm en 2ème catégorie
- Dans le Nord (59) : mini 60 cm – maxi 80 cm

- Dans l'Oise (60) : mini 60 cm – maxi 80 cm sur l’ensemble du domaine public fluvial et sur les étangs de la Rouillie, de Saint Pierre, de l’Etot, de Sainte Perrine, de Commelles 
- Dans le Pas-de-Calais (62) : mini 60 cm – maxi 80 cm

- Dans la Somme (80) : taille minimale de capture de 50 cm (1ère catégorie) ou 60 cm (2ème catégorie)

Comprendre la fenêtre ou double maille de capture

Pourquoi une fenêtre de capture ?

- Les grands brochets sont les meilleurs géniteurs. Ils pondent plus d’œuf : 18 000 œufs pour une femelle de 50 cm contre 78 0000 œufs pour une femelle de 80cm. Ainsi, et contrairement à certaines rumeurs, les femelles âgées ne sont pas stériles, au contraire. Elles produisent aussi des œufs avec plus de réserves nutritives ce qui est beaucoup plus intéressant pour les alevins à naitre.
- Il a été montré que les brochets se reproduisaient à des lieux et des périodes différentes selon leur taille, et en particulier que les grands individus étaient capables de se déplacer plus tôt et plus loin. Dans un contexte global de manque de zones propices à la reproduction et de variabilité accrue des niveaux d’eau en sortie d’hiver, il semble donc logique de maximiser l’étendue spatiale et temporelle de la fraie en protégeant à la fois des petits mais aussi des grands géniteurs.
- Les grands brochets sont parmi les cibles favorites des pêcheurs ; ceci est vrai pour les personnes souhaitant prélever des poissons mais aussi car il s’agit d’une pêche technique et intéressante en termes de recherche et de combat. En évitant de prélever les plus gros individus, plus combatifs, on permet aussi aux pêcheurs ne recherchant pas forcément le prélèvement de pouvoir se mesurer plus fréquemment à ces individus puisqu’ils restent dans le milieu. 
- Le renouvellement des grands brochets est très lent contrairement aux petits sujets. De plus, les zones occupées par les grands individus diffèrent des plus petits, l’espace disponible dans les cours d’eau est donc mieux occupé avec une population dont les tailles sont plus diverses.
- La taille minimale de capture est inadaptée au développement naturel de l’espèce. Elle présente des effets pervers en protégeant les petits sujets, à la fois à court terme mais aussi à long terme car elle opère une sélection génétique en faveurs des individus plus petits et/ou à croissance plus lente. Ce sont en effet les poissons qui ont les croissances les plus faibles et les tailles adultes les plus réduites qui seront protégés et se reproduiront donc le plus grand nombre de fois. La sélection par taille minimale de capture va ainsi à l’encontre de la sélection naturelle qui tend à favoriser les grands poissons (meilleurs taux de survie, plus fécond et garant d’une meilleure stabilité des populations).

Focus sur l'Aisne : pourquoi ce choix ?

Vous pouvez également lire les explications sur le site de la Fédération de l'Aisne.

Focus sur le Rhône : des résultats concrets

bottom of page